Souvenez-vous… La dernière fois que vous avez consulté un ostéopathe, vous souhaitiez soigner une douleur, n’est-ce pas ? Vous aviez raison. Lumbago, maux de tête ou encore entorse : les ostéopathes peuvent prendre en charge de nombreuses pathologies.  

Néanmoins, si le bénéfice de leur action dans la prise en charge des troubles du corps est réel, les ostéopathes apportent aussi une réelle valeur ajoutée dans la prévention de ces derniers. En France, selon l’Organisation de Coopération et de Développement Économique (OCDE), la prévention ne représente que 2% des dépenses courantes de santé. Il est donc indispensable d’expliquer et de valoriser l’importance de l’action préventive des professionnels de santé et notamment celle des ostéopathes.

En 2015, les dépenses dans la prévention en France représentaient moins de 2% de la dépense totale de santé.

L’ostéopathie : médecine de prévention et de guérison

Nous l’avons évoqué en préambule, les français se soignent principalement lorsque le symptôme est déjà présent. La prévention est souvent délaissée, par manque de temps ou par méconnaissance de ses bienfaits.

Pourtant, consulter un ostéopathe dans le cadre de soins préventifs permet de répondre à un symptôme précis, tout en évitant son retour. Une fois le problème identifié, l’ostéopathe le traite et met en place un processus pour empêcher la réapparition de la cause. Nous pouvons comparer ce travail à celui du mécanicien qui effectue le contrôle technique d’une voiture. Il vérifie les différents paramètres de la voiture. De ce fait, il réduit considérablement – sans supprimer – l’arrivée de pannes techniques.

” Mais pourquoi je n’ai pas fait la révision ?? “

Dans la pratique, étudions ensemble le déroulement d’une consultation préventive.

Pour la première fois, Margot prend rendez-vous chez son ostéopathe pour un contrôle. À priori, tout va bien, elle est en bonne santé. Après un premier temps consacré à la découverte du patient, l’ostéopathe vérifie toutes les fonctions du corps de Margot : colonne vertébrale, membres, système digestif, crâne… Un ou plusieurs points faibles seront assurément révélés. En effet, souvent, les patients oublient des désagréments réguliers auxquels ils se sont habitués ou adaptés.

Dans le cas de Margot, des maux de tête apparaissent chez elle tous les quinze jours environ. C’est récurrent depuis plusieurs années mais elle n’y prête plus attention. Or, ce trouble n’est pas anodin. Il est important d’y remédier afin d’éviter qu’il apparaisse de nouveau. Après 2 ou 3 séances, son ostéopathe a pu la guérir et lui a permis de retrouver un quotidien sans migraines.

Margot, l’ostéopathie peut soigner tes migraines et empêcher leur retour !

Cette exemple valide l’adage bien connu « il vaut mieux prévenir que guérir ». Le traitement préventif permet d’entretenir un confort sans crises douloureuses. Les symptômes sont réprimés et les phénomènes d’alarme (douleurs, raideurs, vitalité…) deviennent peu fréquents.

Ce cas nous montre aussi la complémentarité de la prévention et de la guérison. La seule différence se situe au niveau de la demande du patient qui pourra cibler une zone du corps ou un symptôme douloureux. On remarque donc bien l’importance pour un patient de devenir acteur de son parcours de santé, d’écouter son corps et de s’orienter vers le bon praticien pour rester en bonne santé.

La douleur est là, que dois-je faire ?

Malgré ces précautions, des douleurs peuvent survenir. Dans ce cas-là, ne tardez pas à consulter. Plus vous attendrez, plus les douleurs seront installées et difficiles à faire disparaitre.

Pour conclure, dans le cas de personnes en santé normale, nous conseillons un bilan entre une et deux fois par an. Cela permet ainsi à l’ostéopathe de réaliser un suivi efficace.

Vous souhaitez réaliser un premier contrôle rapidement ? Testez notre clinique pédagogique. Nos étudiants en fin de cursus vous traiteront efficacement, sous l’œil expérimenté de leurs professeurs ostéopathes D.O.

Share This